« En famille, parler d’argent, c’est parler d’amour »

interview, Le Pèlerin N° 7236, 5 AOÛT 2021

articledonsetlegs_Pelerin_050821

L’argent en famille

émission France Bleu du 22 janvier 2021

L’argent est un sujet qui est très peu abordé dans les familles. Comment faire en sorte qu’il ne soit plus une source de conflit ?

https://www.francebleu.fr/emissions/c-est-deja-demain/l-argent-en-famille

Un coup de pouce à vos proches en temps de crise

article paru dans Le Particulier N°1175, décembre 2020

le-particulier_dec2020

Comment éviter les guerres d’héritages et de successions ?

En Quête de Sens, Radio Notre-Dame, 22 janvier 2020

Me Philippe Bourdel, notaire à Paris

Patrick Avrane, psychanalyste

Bernard Prieur, co-auteur de La famille, l’amour, l’argent (Albin Michel)

L’argent, outil d’apprentissage de l’autonomie

article paru dans La Croix, 11 septembre 2019

Largent-outil-dapprentissage-de-lautonomie

Que cache notre façon de gérer les dépenses de la rentrée scolaire ?

Interview.- Fournitures, vêtements, activités… Chaque année, les achats de la rentrée sont source de stress. Une angoisse qui en dit long sur notre rapport à l’argent et aux autres, comme l’explique Nicole Prieur, philosophe et thérapeute familiale.

article paru dans le Figaro Madame, 31 août 2019

Argent de poche : la crise, même dans les tirelires…

Le Parisien, novembre 2018

La peur de manquer

Des enfants de la crise ? « Oui, répond Nicole Prieur, psychothérapeute et auteur de l’ouvrage la Famille, l’Argent, l’Amour (Ed. Albin Michel). Le rapport à l’argent des petits a beaucoup changé en une dizaine d’années. Dès 7-8 ans, ils en ont une conscience anxieuse : ils ont déjà intégré qu’il pouvait venir à manquer, qu’il ne sécurise plus forcément l’avenir. Il m’est arrivé d’entendre en consultation certains dire, après avoir croisé un sans-abri : Si papa est au chômage, il peut devenir comme ça. C’est une phrase que je n’entendais pas avant chez des enfants aussi jeunes. »

Conséquence de ces pratiques financières qui évoluent, toutes catégories socioprofessionnelles confondues ? Les minots font désormais un budget prévisionnel en attendant de pouvoir acheter le produit tant désiré. « Ils savent que papy et mamie vont leur donner une somme dans un mois, pour leur anniversaire par exemple, puis font des repérages pour cibler ce dont ils ont envie avant de pouvoir enfin l’obtenir », analyse la psychothérapeute. Un argent-cadeau qu’ils dépensent plus facilement que l’argent obtenu par l’effort. Les enfants restent des enfants.

-> lire l’article en entier sur le site du Parisien