bio

Philosophe et psychothérapeute d’enfants, adolescents et d’adultes, c’est aussi à travers mon expérience de femme, de mère et de grand-mère que je tente de comprendre ce qui se vit entre les individus, leur couple et leur famille.

Ces sphères d’intimité censées apporter du bonheur sont souvent sources de blessures, de souffrances. L’amour ne suffit pas, on peut rendre malheureux ceux qu’on aime le plus.

J’ai toujours eu à cœur d’analyser ces contradictions de manière à instituer plus de respect, plus de justice dans les relations familiales et de permettre à chacun un développement personnel le plus harmonieux possible.

Ayant commencé mes études de Philosophie à la Sorbonne en 1968, pour poursuivre ensuite Psychologie à Nanterre, vous comprendrez que j’aime déconstruire les préjugés, les idées reçues, les stéréotypes qui peuvent enfermer les individus dans la culpabilité et des relations destructrices. C’est ce que soutend l’écriture de mes livres.

Ceci ne m’empêche pas d’être fidèle à certains maîtres à penser : E. Levinas, Merleau-Ponty, P. Ricoeur, pour l’aspect philosophique et F. Roustang pour l’approche clinique.

Imprégnée de divers courants – psychanalytique, systémique, winiccottien -, la rencontre avec l’hypnose m’a permis une plus profonde cohérence dans ma position thérapeutique.

J’accorde aussi de l’importance à la transmission et j’anime avec plaisir des groupes de formation au Ceccof au sein duquel je dirige le comité scientifique des colloques annuels.

Mais rassurez-vous : de la philosophie, je n’ai encore rien compris, de la psychologie, il me reste tout à découvrir !

Nicole Prieur