Article paru dans la revue Réalités Pédiatriques #163, octobre 2011

Résumé : Les rivalités et jalousies sont inévitables au sein d’une fratrie, elles peuvent prendre des formes plus ou moins virulentes. Elles sont la manifestation d’un enjeu existentiel antagoniste entre l’aîné qui doit apprendre à laisser une place au cadet, et celui-ci qui doit parvenir à imposer sa présence. La loi parentale imposant le respect mutuel des territoires, jouets, différences, permet l’intériorisation d’un surmoi fraternel.

Tant que les moments de rivalités alternent avec les moments de complicité, tout va bien ! Car ce lien est profondément ambivalent. Si la fratrie n’est que sur le registre du conflit, il faut se demander quels enjeux parentaux inconscients resurgissent sur la scène de la fratrie.

Aider les frères et les sœurs, issus d’un même couple parental ou grandissant dans des familles recomposées, à dépasser les rivalités, constitue un véritable apprentissage de l’altérité.

> lire Les rivalités fraternelles en PDF