les articles et tribunes parus dans la presse autour de mon travail

Famille recomposée : quand un bébé paraît…

Participation à l’émission La Maison des parents sur France 4, 22 septembre 2020

Avoir un enfant préféré, est-ce tabou ?

RTL, On est faits pour s’entendre, 16 septembre 2020

Pas simple de s’avouer et d’assumer sa préférence pour l’un de ses enfants. Mais cette préférence entre enfants existe t-elle vraiment ? Un sujet délicat abordé dans « On est fait pour s’entendre »…

Invitées

Nicole Prieur, philosophe et psychothérapeute.
– Isabelle Pailleau, psychologue et thérapeute familiale.

Belle-familles, partage et rivalité

article paru dans La Croix, 16 sept. 2020

BELLES_FAMILLES_LaCroix_160920

Grandir sans père : comment combler l’absence ?

article paru dans Psychologies, 13 août 2020

Il est difficile, pour un enfant, de ne pas grandir avec ses deux parents. Chacun a son rôle et lui apporte ce dont il a besoin pour se développer dans les meilleures conditions. Grandir avec un père absent peut parfois être lourd de conséquences : manque, méfiance, baisse de l’estime de soi… Explications et conseils pour trouver un équilibre malgré l’absence.

https://www.psychologies.com/Famille/Enfants/Epanouissement-de-l-enfant/Articles-et-Dossiers/Grandir-sans-pere-comment-combler-l-absence

Comment se construire lorsqu’on a grandi avec un parent dénigrant ?

article paru dans Psychologies, 6 août 2020

La confiance en soi se base, en grande partie, sur le regard que les parents posent sur leur enfant. Grandir avec un parent dénigrant a des conséquences négatives sur l’estime de soi. Dès l’enfance, cela influence le comportement futur en société. Le point avec Nicole Prieur, thérapeute et auteure de L’hypnose pour simplifier les relations familiales (Pocket éd.).

https://www.psychologies.com/Famille/Relations-familiales/Parents/Interviews/Comment-se-construire-lorsqu-on-a-grandi-avec-un-parent-denigrant

Peut-on trop aimer ses enfants ?

article paru dans Psychologies, 6 juillet 2020

Chaque parent a sa façon particulière d’aimer son ou ses enfants. Mais est-il possible d’envisager un amour parental excessif qui pourrait nuire à l’équilibre de l’enfant et à son bon développement ? Réponse de Nicole Prieur, philosophe et thérapeute familiale.

https://www.psychologies.com/Famille/Enfants/Epanouissement-de-l-enfant/Interviews/Peut-on-trop-aimer-ses-enfants

Le blues du déconfiné

article paru dans Version Femina, juin 2020

VersionFemina_blues-du-déconfiné

Renouer avec un ex, une bonne idée ?

article paru dans Version Femina, 17 mai 2020

Femina_170520_rubrique-couple-

Coronavirus : l’impact pychologique

article paru dans Ici Paris, 6 mai 2020

ICI-PARIS_06-12-mai2020-r

6 étapes pour un rapport sain à l’argent

article paru dans Julie, mai 2020

Julie_010520